La demande du casier judiciaire pour travailler à la RATP

La RATP ou la Régie Autonome des Transports Parisiens est une structure publique qui gère l’exploitation des transports en commun qui desservent la ville de Paris ainsi que sa banlieue. Le groupe RATP propose de nombreux métiers au sein de sa structure et ce dans divers domaines tels que : la maintenance, l’ingénierie en  génie civile, la relation client, la sécurité des personnes et des biens. Une offre vous a tapé dans l’oeil sur le site de la RATP et vous souhaitez postuler ? Avant de candidater à une offre d’emploi RATP, lisez cet article sur le casier judiciaire demandé lors du processus de recrutement.

Le processus de recrutement à la RATP

La RATP est implantée en région Île-de-France et c’est elle qui organise le réseau des métros, TER, bus et tramways. 234 métiers y sont actuellement proposés et ce sont plus de 3 000 recrutements qui sont réalisés par an, ce qui fait d’elle une des structures qui recrute le plus en Île-de-France. Le réseau de transport de la RATP est assuré par de nombreux agents au quotidien. Il n’est pas rare que l’on vous demande de présenter votre bulletin n°3 du casier judiciaire national de Nantes pour un recrutement dans un établissement public. En effet, le casier judiciaire est en quelque sorte la mémoire de votre passé judiciaire, tous les actes criminels et les délits commis par une personne y sont gravés (des mentions peuvent disparaître avec le temps ou suite à une demande d’effacement). Certaines structures publiques peuvent demander l’extrait de casier judiciaire numéro 2 du candidat en l’informant au préalable. Ce casier judiciaire contient plus d’informations que le bulletin numéro 3. Ainsi, on peut y retrouver : les condamnations contre les mineurs, les contraventions de police et les condamnations avec sursis. Et c’est le cas de la RATP (Régie autonome des transports parisiens), avant d’embaucher et de recruter des fonctionnaires, elle doit s’assurer que les candidats ont un casier conforme aux conditions d’accès à l’emploi. Si dans votre casier judiciaire bulletin numéro 2, la RATP s’aperçoit que certaines mentions ne sont pas compatibles, le recrutement s’arrêtera immédiatement.

Un casier judiciaire vierge pour travailler à la RATP ?

Un casier judiciaire ne doit pas forcément être vierge, la présence de mentions ne vous ferme pas forcément les portes pour obtenir un poste à la RATP. Si les données inscrites sur le casier judiciaire ne sont pas incompatibles avec le poste en question, le recrutement peut s’effectuer. Tout est question de compatibilité entre votre profil et le poste convoité.

Cependant, certains postes requièrent plus de prudence lors de l’attribution. Ainsi certaines professions de la RATP, notamment les agents de sécurité ou les métiers dans le transport, considérés comme plus délicats, sous-tendent obligatoirement d’avoir un casier judiciaire n°3 vierge. Dans le cas où votre casier judiciaire B3 n’est pas vierge, la RATP peut estimer que vous êtes dans l’incapacité d’assurer une fonction au sein de son entreprise; ce qui peut vous placer en situation de handicap.

Pour obtenir votre casier judiciaire B3, vous pouvez faire une demande auprès du centre de Nantes, sur place, en présentant votre carte d’identité ou faire une demande en ligne, par internet, via le service de notre partenaire en remplissant le formulaire sur extrait-casierjudiciaire.net. Le casier judiciaire numéro 3, uniquement accessible à l’intéressé, vous seras transmis par voie postale.

Si votre casier judiciaire B2 n’est pas vierge et que vous souhaitez tout de même postuler à la RATP, vous pouvez tenter de demander l’effacement de certaines mentions contenues dans votre casier judiciaire au Procureur de la République (s’il n’y a pas eu de récidive).

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir un meilleur service. Lire notre politique d'utilisation des cookies.